Au cœur de l’Océan Pacifique, située dans le sud de l’archipel des Australes (à plus de 1400 km de Tahiti) et reliée au monde par un unique bateau accostant tous les deux mois, l’île de Rapa constitue une société à part au sein de la Polynésie française.

Son isolement en a fait, depuis longtemps, un lieu de préservation unique des traditions anciennes du monde polynésien.

Cette particularité, propre à certains lieux dans le monde que la modernité n’a pas encore atteint, ou n’a atteint que très tardivement, est le sujet privilégié de l’ouvrage proposé par Ginkgo, sous la plume de l’ethnologue François Ghasarian.

Ce livre, adressé à tous ceux que le passé de la Polynésie passionne. Remontant dans le temps, aussi loin qu’ont pu être livrés les témoignages des premiers Européens à toucher le sol de Rapa, il présente et commente pratiquement tous les récits consacrés à cette île « perdue » du Pacifique sud, depuis sa découverte par le navigateur anglais Vancouver en 1791, jusqu’aux recherches archéologiques menées par Thor Heyerdhal en 1956.

Est donc ici réunie une grande variété de documents (récits, souvenirs et témoignages, correspondances et textes administratifs, articles de journaux et de revues scientifiques), provenant de sources variées (explorateurs, militaires, administrateurs coloniaux, missionnaires protestants et catholiques, ethnographes). Y sont également jointes la plupart des photographies prises à Rapa, depuis les toutes premières à l’aube du XXeme siècle, témoignages visuels irremplaçables que l’écrit le plus précis ne peut transmettre.

Tous ces documents, uniques, difficilement localisables et consultables, proviennent d’institutions, d’archives et de bibliothèques dispersées dans le monde. Ils sont ici rassemblés et présentés chronologiquement, suivant ainsi la progression de la « découverte » de l’île et sa lente absorption par le monde colonial. Ces récits – fragments et bribes du passé – constituent les seules données disponibles sur les habitants de Rapa et leurs relations avec les Européens depuis plus de deux siècles et nous permettent de reconstituer la pensée coloniale et son impact religieux, commercial et politique. Parole enfin redonnée aux Polynésiens et à leurs coutumes et traditions.

L’auteur

Christian Ghasarian est anthropologue océaniste. Après avoir travaillé sur la Réunion, puis sur le phénomène New Age et les différentes formes de syncrétisme culturel de notre monde occidental, il s’est tourné vers le monde polynésien à partir de 1985. Depuis 2001, Christian Ghasarian s’intéresse tout particulièrement à l’île de Rapa, au sujet de laquelle il a publié plusieurs ouvrages scientifiques. Chercheur associé au Center for South Asia Studies de l’Université de Berkeley (Californie), il a ensuite enseigné comme professeur d’ethnologie à l’Université de Lille, puis à l’Université de Neuchâtel. Christian Ghasarian est actuellement Directeur de l’Institut d’Ethnologie de cette Université


Télécharger


RAPA
Christian Ghasarian

784 pages
format 15 x 20
ISBN 978-2-84679-263-9

Prix public 29 €