Voyage au Mexique
1858 - 1861
Désiré Charnay

Présentation et commentaires de
Pascal Mongne

408 pages
format 15x 21
ISBN 978-2-84679-252-3

Prix public 15 €

«... À peine débarqué, je rencontrai un ami qui me prit pour un revenant. Je passais pour mort depuis trois mois ; on me disait assassiné dans les environs de Mitla et le récit du combat que j’avais soutenu, les détails horribles du meurtre étaient parvenus, je ne sais comment à Mexico. Un artiste de l’endroit en avait fait un dessin fort exact et s’apprêtait à l’envoyer à L’Illustration.

Je lui écrivis immédiatement de suspendre l’envoi, ou du moins de modifier le tableau… »

Archéologue, photographe et écrivain, Désiré Charnay (1828-1915) est aujourd’hui injustement ignoré.

Ce bourguignon haut en couleur fut pourtant l’un des grands explorateurs français du XIXe siècle.
Passionné par le Mexique et son passé précolombien, il fut célèbre pour ses récits d’explorations dans le monde et les nombreuses photographies qu’il en rapporta ; et que l’on redécouvre depuis quelques années.

Voyage au Mexique (1858-1861) relate son expédition photographique à la recherche des ruines précolombiennes – la première du genre. Publié en 1863, ce texte n’est pas seulement un récit d’aventures rocambolesque et pourtant authentique dans un pays alors déchiré par la guerre civile ; c’est aussi le regard acéré et plein humour d’un jeune Européen sur la société mexicaine du milieu du XIXe siècle.

Cette réédition est enrichie d’une centaine d’illustrations, extraites des gravures sur bois publiées entre 1862 et 1888. Réalisées pour la plupart d’après les photographies originales de Charnay, elles accompagnaient ses récits. Elles sont, indépendamment de leur qualité esthétique, de vivants témoignages de la vision des mondes exotiques par la vieille Europe. La plupart n’avaient jamais été rééditées.


L’auteur

Archéologue et historien d’art, Pascal Mongne a participé à de nombreuses missions archéologiques, tant au Mexique qu’en Orient. Depuis de nombreuses années, il se consacre à l’image des Amériques forgée par l’Europe depuis la Découverte. Pascal Mongne enseigne l’art précolombien à l’école du Louvre de Paris.



Télécharger