Morris Birkbeck, pionnier d’origine anglaise, nous livre le récit de son lent voyage et de ses recherches d’une terre où s’établir dans les Appalaches et dans les États du nord-est de la jeune République américaine.

Ce court mais remarquable journal est riche de nombreuses informations de tous ordres (historique, sociologique, économique, politique). Mais plus encore, la vie quotidienne de ces Américains qu’il découvre, citadins ou paysans isolés, Indiens ou coureurs des bois, a véritablement fasciné Birkbeck. Avec un esprit d’une rare ouverture, dénué d’a priori, il nous apporte là un document d’une grande qualité sociologique et ethnographique.

Abolitionniste convaincu, Morris Birkbeck luttera de toute son énergie contre l’« institution particulière » comme on appelait l’esclavage à l’époque aux États-Unis. Personnage en vue et respecté, humaniste écouté (et lu…), il aurait probablement connu une longue carrière politique si le destin n’en avait décidé autrement : le 4 juin 1825, revenant d’une visite à la communauté utopiste de Harmony, il se noyait avec son cheval en traversant la Fox River.

Morris Birkbeck avait soixante et un ans.

présentation de Pascal Mongne.

traduit de l’anglais par Françoise Pirart et Pierre Maury.


Télécharger

Journal d’un voyage en Amérique, 1818-1820
Morris Birkbeck

128 pages
format 14 x 21
ISBN 9782846790413
Prix public 12 €