Chroniques
scandaleuses
de Terrèbre

Léo Barthe

144 pages
format 14 x 21
ISBN 9782846790642
Prix public 15 €


Quatrième volume du cycle des Contrées, après les Jardins statuaires (J. Losfeld, 2004), le Veilleur du Jour (Ginkgo, 2007), les Voyages du Fils (Ginkgo, 2008), ces chroniques n’ont pas été écrites par Jacques Abeille, mais par un des personnages centraux des Voyages du Fils, « l’oncle Léo » : Léo Barthe, double irrévérencieux de Jacques Abeille – qui lui emprunte volontiers son nom pour signer des ouvrages érotiques, parus notamment à la Musardine (Camille, Zénobie).



Des nouvelles de Deleatur

Collectif

208 pages
format 13 x 21
ISBN 9782846790369
Prix public 12 €


Treize nouvelles de Jacques Abeille, Patrick Boman, Jean Cagnard, Philippe Curval, Rikki Ducornet, Pierre Laurendeau, Stéphane Mathieu, Yak Rivais, Stanislas Rodanski, René Troin, Michel Valprémy, Jacques Veuillet et Robert Vigneau.

De 1978 à 2003 parurent à l’enseigne de Deleatur plus de deux cents titres, témoignant de l’éclectisme éclairé des animateurs d’une aventure éditoriale en marge de la production française.




Le Veilleur du Jour

Jacques Abeille

650 pages
format 13 x 21,5
ISBN 9782846790536
Prix public 25 €


Une écriture dense, une narration soutenue, des personnages énigmatiques « en réseau », des coïncidences troublantes, des policiers au jeu double, voire triple, un Empire sur le point de sombrer… Tous les ingrédients sont réunis pour un roman exceptionnel, un de ces livres dont on se dit, une fois la dernière page tournée, qu’on vient de quitter un ami cher.



Les Voyages du Fils

(le Cycle des contrées III)

Jacques Abeille

280 pages
format 13 x 21
ISBN 978-2-84679-060-4
Prix public 20 €


Vingt ans après le reflux des barbares vers le Nord, le fils de Barthélemy cherche à résoudre l’énigme vivante que fut son père.
Il se rend dans les Hautes Brandes, contrée qui sépare les Jardins statuaires de l’empire de Terrèbre. Il y apprend que son père a peut-être usurpé l’identité d’un autre après avoir perdu la mémoire. Chez les bûcherons, puis chez les charbonniers, il découvre de curieuses coutumes, mêlant cérémonies secrètes (les Lupercales forestières) et rites hallucinogènes (les champignons de sang). Mais c’est à son retour à Terrèbre que le jeune homme trouvera la solution de l’énigme.