Jean-Pierre Brisset (1837-1919), délirant sublime salué par Breton dans son Anthologie de l’humour noir, voyait l’homme descendre de la grenouille. Employé à la gare Saint-Serge, à Angers, il étudie le chant des grenouilles dans les marais environnants. Ses observations l’amèneront à la conclusion que l’homme descend des batraciens. Il va consacrer le reste de sa vie à défendre cette thèse, en se fondant sur l’étude de la langue française.

En 1913, Jules Romains, découvrant cette œuvre originale, a l’idée d’organiser un canular : Jean-Pierre Brisset sera élu « Prince des penseurs ». Après ce jour de gloire où il prononcera son célèbre discours d’intronisation, de nombreux écrivains s’intéresseront à l’œuvre de Brisset parmi lesquels : Max Jacob, Raymond Queneau, Marcel Duchamp, Michel Foucault et André Breton.

Ce petit ouvrage est un résumé des théories de l’auteur. Gilles Rosière a puisé dans l’œuvre abondante de Brisset pour proposer au lecteur une vue d’ensemble, à la fois hilarante et claire, de la pensée du philologue délirant.


Télécharger

Le Brisset sans peine

Gilles Rosière

Illustrations de Quentin Faucompré.

120 pages
format 10,5 x 18,5
illustrations N&B
ISBN 9782846790307
Prix public 9 €